Cette année 2014 marque l’ouverture des commémorations de la Première Guerre mondiale. C’est alors l’occasion de sensibiliser le grand public, les jeunes générations comme les moins jeunes, ou encore les pays étrangers.

Les historiens de la «Grande Guerre » parlent de ce conflit comme étant inaugural en termes de violences. La Belgique a connu beaucoup d’atrocités pendant ces quatre années. Les massacres de quelque 6000 civils en août 1914, la destruction de plusieurs villes, les pratiques de violences, sur les champs de bataille comme ailleurs, ont dépassé toutes les limites, et ce dès 1914 jusqu’à 1918. La Première Guerre mondiale a fait 10 millions de morts.

Le Belgique a de multiples raisons de commémorer le Centenaire de la Grande Guerre, en s’inscrivant dans ce passé national belge auquel sa population a apporté sa contribution, en contrant l’avancée de l’ennemi vers la France.